Comment gérer la solitude et d’où vient ce sentiment ?

comment gérer la solitude- florence gau

Paradoxalement Le phénomène de solitude est vécu à son maximum dans les grandes villes. Plus, nous vivons rassemblés en grand nombre et plus, il y a le risque de souffrir du sentiment de solitude.

Ce phénomène est accentué aujourd’hui, dans une société de plus en plus connectée aux médiats et alors, engendre de plus en plus, d’isolement au monde extérieure. Par conséquent, Le sentiment de solitude est en croissance.

Premièrement, se sentir seul (e), n’est pas réservé, qu’a une personne seule ( divorcé, célibataire, veuf(ve)…). Comme on pourrait le croire !
Ce sentiment, peut être vécu même accompagné… C’est un sentiment, un ressenti, c’est à dire, que cela se passe au niveau interne, émotionnel.
Ainsi, nous pouvons le modifier par notre façon de penser et par, la représentation que nous nous faisons  de la solitude.
Nous ne sommes pas tous égaux, face à la solitude. En effet,  celle-ci, peut être plaisante et recherchée pour certains et être douloureuse pour d’autres. Tout dépend du Mindeset que l’on entretien avec soi-même…

Florence Gau coach Pnl, praticienne en hypnose et sophrologie, du réseau psychopraticien.net, nous apporte quelques  éclaircissements.

Qu'est ce qui ce cache derrière le sentiment de solitude?

Peut être, fais tu partie de ces nombreuses personnes, qui se sentent seules et qui n’aiment pas cela, mais qui ne savent pas non plus, comment utiliser la solitude, à leur service?

Pour ces personnes, il s’agit d’un grand problème, car elles ne savent pas vivre avec cette solitude, sans le poids qu’elle suppose… Elles n’ont pas encore apprises, comment en faire une alliée, pour se reconnecter à soi- même.. Et c’est ce que je vous propose au travers de mon accompagnement  

Que dire de la peur, face à la solitude?

Très souvent, tout commence par une peur indéfinie de la solitude. Il ne s’agit pas, en soit, de la peur d’être seul-e.  Mais plutôt, d’un sentiment semblable, à celui ressenti, au moment d’un abandon. Comme d’un vide intérieur, avec le besoin de le remplir..

Peut être fais tu partie, de ces individus, qui vont remplir leur agenda à fond, avec l’objectif de ne plus avoir une seule minute de libre? 

En vérité, ces personnes, fuient les moments où elles seraient face à elles-mêmes…
Qu’y a-t-il donc, derrière cette peur de se retrouver seul ??

Inconsciemment, le risque est, de se lier à d’autres personnes, mais en étant, cependant,  tendu-e. Parce qu’il y à,  espoir ou  désespoir absolue, de combler ce vide qui intérieur… Dans ces conditions, cela va  conduire, à avoir beaucoup d’attentes, vis à vis des autres et de surcroit, devenir facilement dépendant(e)  de(s) autre(s).  Tout cela, sans s’en rendre compte, au niveau conscient.

Est ce que, cela renvoi  à une blessure enfouie, qui refait surface? par exemple, comme celle, du rejet ou de l’abandon ?
Ou peut-être, est ce quelque chose, que nous ne voulons pas voir ou reconnaître en nous ?

D’autre part, la difficulté à se retrouver seul, est aussi, le résultat visible, d’une autre peur: Notamment, la peur du silence, de l’obscurité, du vide…et surtout, la peur de soi-même. En d’autres termes, entrer en contacte avec notre monde intérieur !
C’est pour ces raisons, que la plupart des personnes, fuient ces rencontres avec elles-mêmes. Celles, qui ne peuvent avoir lieu, que dans la solitude..

Que dire de la pression sociale?

Il se peut aussi, que nous nous soyons fait, une opinion très négative de la solitude. Telle que la société nous le renvoie. C’est à dire, comme quelqu’un qui ne rentre pas dans le moule. Cherchant également, à nous prouver, que l’on ne peut, être épanoui seul et par conséquent, nous rendant dépendant de l’extérieur, en nous faisant sentir incapable de faire face à la vie!

Dire stop à la pression sociale

De nombreux célibataires, ont du mal à faire face à la pression sociale. Par exemple: Une femme qui est seule et n’a pas d’enfant, est alors, malheureusement marginalisée.!                              

De ces faits, La pression sociale, a un impact important, sur les personnes seules, lorsqu’elles y sont sensibles.      Elles sont parfois, capables de se mettre avec quelqu’un qui ne leur convient pas!! au risque de se retrouver avec un persécuteur ou un manipulateur…

Dire STOP à la pression sociale, c’est oser être soi  et refuser de suivre un chemin qui ne vous convient pas ou  qu’on attend de vous. Autrement dit, c’est choisir sa voie, sans se la laisser imposer. En conséquence, assumer qui l’on est! et se responsabiliser, sans se laisser influencer par le regard des autres.

Combien de personnes, passent à côté d’elles-mêmes et de leur vraie personnalité, pour se faire accepter par les autres ou être conforme à ce que les autres attendent d’elles ?

T’es t’ il déjà arrivé, de t’ adapter, complètement au désir de l’autre ou des autres? Et notamment, lorsque tu es en couple ? Au point de ne plus reconnaitre, tes propres besoins et désirs personnels ?

Peut être, penses tu qu’il est difficile, de trouver le temps de te fréquenter toi-même..?
Il est, alors, quasiment impossible de s’apprécier et d’être heureux seul, si l’on ne se connait pas !

Deviens ton meilleur ami et tu verras, que tu n’auras, plus d’appréhension à passer du temps, en tête à tête avec toi-même !

La solitude, une alliée?

La solitude, peut être, enrichissante et aider à grandir. Car, elle fait partie intégrante, du processus de développement de l’être.

Imagine, te sentir libre au lieu de te sentir seul…Quelle différence, cela fait en toi?

se sentir libre d'être seul

Lorsqu’on est seul, on découvre alors, ses richesses personnelles : En effet, on apprend à compter sur soi, en se rendant compte que l’on est capable, de se débrouiller et cela renforce notre confiance en soi. 

Non seulement, les autres, ne sont alors plus là, pour combler nos manques ou servir de « béquille ». mais encore, on découvre certaines de nos capacités, que l’on n’expérimente pas forcément, lorsqu’ on est, avec les autres. 

Les moments de solitude sont, des occasions de se réaliser, en plus de, découvrir en soi des ressources méconnues.
Dés lors, soyez sûr(e),  que savoir être seul(e), est un apprentissage indispensable, pour devenir, un être autonome, indépendant et libre !

L'équilibre

La solitude et la compagnie sont importantes. « Les personnes, qui apprécient la solitude, sont capables de rentrer en elles-mêmes, sans abolir le lien à l’autre.

Nous sommes seuls, volontairement, pour mieux nous retrouver avec nos proches. Et nous sommes, avec nos proches, pour mieux nous retrouver avec nous-même.

Ainsi, trouver le juste équilibre, pour retrouver sa liberté d’être – Un individu à part entière, indépendant et libre !

En somme, comme vous l’aurez compris, Il ne s’agit pas, de ne plus être seul, mais de ne plus se sentir seul.

“Quelle agréable surprise est de découvrir qu’après tout, être seul ne signifie pas forcément se sentir seul.”

Ellen Burstyn

On ne contrôle pas toujours, ce qui nous arrive de l’extérieur, en revanche, on peut agir sur notre état intérieur et poser des actions concrètes, pour se sentir mieux. Car, cela, dépend de soi.

Quelques pistes utiles pour garder la motivation

  • Il est temps, de faire de la place dans ton agenda et d’autre part, de pratiquer des activités qui te passionnent. Et encore, d’échanger des intérêts communs, avec des personnes positives!
  •  Avoir une bonne hygiène de vie, en ayant un rythme régulier. Et surtout, Fuir la léthargie, sans quoi, la mélancolie, se renforcera.. pour glisser vers la dépression!
  • Faire un planning  et fais, ce que tu avais prévu de faire au cours de la journée !
  •  Si tu as un jardin, occupe toi en! Il y’a des études qui prouvent, que c’est une très bonne thérapie, pour chasser les idées noires ! ou bien, profites d’un bain de nature ou de forêt !
  • Dis-toi, que tu n’as besoin de personne, pour faire ce qui te plaît.

Télécharge gratuitement mon Guide offert : faire face au sentiment de solitude

  • Les 5 erreurs les plus fréquentes, à éviter absolument,  dont peu de personnes prennent conscience .
  • Les 14 clés à retenir et à mettre en place dans le quotidien, pour garder le cap, lorsqu’on se retrouve seul(e)
guide-de-survie-comment-se-liberer-du-sentiment-de-solitude.

Conclusion

La relation que l’on entretient  avec la solitude, l’isolement et la dépendance, est entre nos mains.   

Rappelle toi, que la solitude, est une chose, et la représentation que tu t’en fais,  en est une autre.   En effet, le dialogue interne, que nous entretenons avec nous-même, peut faire, une grande différence, entre une situation donnée et la façon, dont nous percevons cette même situation. 

Vivre seul, ne veut pas dire être seul ni solitaire.

Assumer la solitude, permet, non seulement,  d’être libre, mais encore, de sortir de sa zone de confort et par conséquent, ouvrir alors, le champ des possibles qui s’offre à soi. 

  • Cet Article vous à plu?  Partager le autour de vous:
  • Vous avez besoin de soutien?    Contactez moi.
signature_pandadoc

Florence Gau – Tous droits réservés

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn
Retour haut de page